Forum d'écriture

Forum de travaux sur rédaction de livres
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les marais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Draugaran

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 05/10/2012

MessageSujet: Les marais   Mar 15 Déc - 21:35

Le temple dans les marais : endroit isolé, large zone marécageuse inhabitée dans le royaume de vargal ou un des royaumes limitrophe. L’air y est nauséabond et porteur de maladie, les eaux sont stagnantes et grouillante de vie. Vaste ile centrale surélevée avec de grands arbres pourrissants dont les racines plongent dans l’eau et s’enchevêtrent pour former un piège mortel. A l’interieur le sol est meuble et traitre. Difficile de trouver un chemin fiable. Autour de l’ile un labyrinthe de roseaux et de canaux boueux ou flottent les carcasses putréfiées des animaux et des hommes qui se sont fait piégés par ses fausses terres fermes.
L’ile centrale est circulaire, d’une circonférence d’un kilometre ou deux. Sous les arbres la lumière est glauque, de longues franges de mousses semblent danser dans un vent inexistant. L’air est lourd et chargé d’odeurs de mort, il donne l’impression de vibrer et d’opposer une résistance au passage.
Au centre de l’ile, un arbre plus large et plus grand que les autres. Son tronc creux accueille un temple particulier. Une poignée de fidèles vivent là, dans des cahutes de toiles suspendues dans les arbres environnants. Ils ont le teint maladif et le regard illuminé et fievreux. Ils sont connus pour savoir guérir certaines maladies si l’on parvient à les atteindre et s’ils acceptent d’agir.

Les autochtones ne sentent plus cette odeur et ont perdu toute gustativité depuis longtemps. Cette odeur, de vase, de moisissure qui se mèle à celle de la mort et sa putréfaction, commence par vous donner un goût amer sur le fond de la bouche. Avec l'humidité ambiante, épaisse, et ce goût, la langue paraît grasse, en permanence, et cette graisse semble vouloir s'infiltrer dans la gorge, le nez, les voies respiratoires, mais aussi par tous les pores de la peau. Les premiers temps, cette atmosphère rend nauséeux, et plus le temps passe, plus tout semble fade et l'estomac toujours plein, l'appétit se perd, ce qui confère aux gens de là bas ces allures squeletiques de presque-morts, renforçant cette impression d'êtres pestiférés.

je les vois si squeletiques qu'ils en font presque parti du décors, lorsqu'ils lèvent les bras comme pour prier leur(s) dieu(x) ils sont semblables à cet arbre dénudé‏
c'en est troublant car tout ça semble presque irréel, cauchemardesque, et pourtant, ils font partie de la réalité‏ et c'est accentué par les sons qui parviennent assourdi et qui ne s'arrêtent jamais dans un endroit ou on s'attendrait à un silence morbide. Avec le sol qui est instable tout semble cotonneux et pousse au sommeil.

parce que cela forme une sorte de mélopée qui berce les esprits fatigués par une longue et dangereuse route, surtout s'ils ont commis l'erreur de toucher et de sentir la jolie fleur violette qui pousse deçi-dela et qui attire l'œil et la main dans un décor monochrome verdatre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les marais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit marais
» Sauriens des marais n° 2 !!!
» SWAMP THING / La Créature des marais (Kenner) 1990-1991
» Le Rallye du Marais en canoe
» [Illustrator] Aide pour les marais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum d'écriture :: Boite à idées-
Sauter vers: